Ouvrir son cabinet hypnose ericksonienne

Ouvrir son cabinet d’hypnose, un parcours du combattant ?

Ouvrir son cabinet d’hypnose, comment s’installer ?

Monter son propre cabinet d’hypnose est un parcours du combattant ? Pas si vous suivez nos conseils pour vous installer. Laissez-vous guider.

L’hypnose est de plus en plus prisée en tant que médecine alternative pour traiter notamment des troubles de l’anxiété et des addictions. Cela tombe bien car vous voulez devenir hypnologue. Une fois votre formation d’hypnologue en poche, en tant que nouveau praticien en hypnose Ericksonienne, encore faut-il que vous puissiez exercer votre art. C’est maintenant que commence pour certains le parcours du combattant, celui de l’installation.
Dans cet article nous allons revenir pour vous sur les différentes étapes nécessaires à l’installation de votre cabinet d’hypnose ainsi que sur les différentes options qui s’offrent à vous.

Le préalable à l’installation : le financement pour créer son cabinet en hypnose

La première question qu’il faut vous poser avant toute installation est celle du financement. C’est le point de départ de vos démarches. Pour cela nous vous conseillons d’établir un plan de financement prenant en compte vos besoins : l’achat ou la location du cabinet, le coût de son aménagement et du matériel mais également vos charges personnelles. A ces besoins doivent répondre des ressources. Vous pouvez avoir des économies personnelles, mais il faudra sans doute recourir à un emprunt pour lancer votre activité. Celui-ci peut se matérialiser par un crédit immobilier et/ou mobilier.
Une fois la question du financement résolue, encore faut-il déterminer les modalités d’installation de votre cabinet d’hypnose.

L’installation : quelles options s’offrent à vous ?

Plusieurs options s’offrent à vous quant à l’installation de votre activité. Vous pouvez tout d’abord envisager dans un premier temps de procéder à des consultations au domicile du client. Cela a pour avantage de minimiser l’apport initial au démarrage de votre activité. Vous pouvez également envisager d’installer votre cabinet à domicile. Si vous êtes locataire, vérifiez bien que votre bail vous autorise un usage mixte-professionnel. Que vous soyez locataire ou propriétaire, il faut également que le règlement de copropriété vous y autorise si vous vivez en immeuble.

Enfin si votre plan de financement vous le permet, vous pouvez acheter ou louer votre cabinet d’hypnose. Si vous décidez de vous installer seul nous vous conseillons de prévoir des économies qui vous permettent de tenir plusieurs mois sans aucun client. Une solution intermédiaire peut être de partager le cabinet avec un autre praticien en hypnose ericksonienne ou d’autres professionnels, afin de partager les coûts de votre cabinet.

Le choix du régime fiscal quand on ouvre son cabinet en hypnose

Il vous faut désormais déterminer sous quel régime fiscal vous voulez exercer votre activité d’hypnologue.

Il y a tout d’abord le régime du micro-entrepreneur qui remplace celui de l’auto-entrepreneur. Il s’agit d’un régime simplifié de déclaration et de versement des cotisations et contributions sociales, par un prélèvement proportionnel au chiffre d’affaires. Le principe est celui de : pas de chiffre d’affaires, pas de cotisations. Pour bénéficier de ce régime il faut exercer son activité en entreprise individuelle et ne pas dépasser un certain chiffre d’affaires : 70 000€ par an (anciennement 33 200€). Vous trouverez plus d’infos sur ce site.

Le régime de l’entreprise individuelle quant à lui est plus contraignant lorsque l’on se lance dans une activité. En effet une comptabilité plus rigoureuse doit être tenue et les cotisations sociales doivent être payées par avance, elles sont cependant par la suite régularisées en fonction de la rémunération effective. La TVA est également facturée mais récupérée. Lorsque votre cabinet d’hypnose sera prospère il peut être intéressant d’opter pour ce régime qui n’est pas limité par un plafond de chiffre d’affaires.

Il est enfin possible d’exercer votre activité de praticien en hypnose ericksonienne en créant une société. La profession d’hypnologue n’étant pas réglementée, il n’est pas possible de constituer une SCP (société civile professionnelle) ou une SEL (société d’exercice libérale). La création d’une SCM (société civile de moyens) est possible dès lors que vous souhaitez mettre en communs des moyens matériels entre les membres de la société. Cette option est donc envisageable en cas de partage de votre cabinet avec d’autres professionnels.

La création d’une société commerciale de type SA (société anonyme), EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée), SAS (société par actions simplifiées), SARL (société à responsabilité limitée) est également possible. Cela implique néanmoins d’avoir des associés pour la SA, SAS, et SARL ainsi que de se préparer à certaines lourdeurs administratives comme la rédaction des statuts.

Pour devenir hypnologue et ouvrir votre cabinet d’hypnose nous vous conseillons donc d’opter pour le régime de la micro-entreprise. C’est le régime le plus simple à mettre en place et le plus favorable fiscalement. Néanmoins, quel que soit votre choix, celui-ci doit avant tout s’adapter à votre situation personnelle.

Chez Intuitive Process, nous proposons un accompagnement pour vous aider à ouvrir votre cabinet et vous lancer en tant que professionnel, n’hésitez donc pas à nous demander conseil ! Il ne nous reste plus qu’une chose à vous dire : Bon courage !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *